Your browser does not support JavaScript!

Entre thèâtre et salons. Les dispositifs scèniques à Milan au XVIII siècle

digital Entre thèâtre et salons. Les dispositifs scèniques à Milan au XVIII siècle
Article
journal COMUNICAZIONI SOCIALI
issue COMUNICAZIONI SOCIALI - 2011 - CSonline 5. Conferences. Dottorato di ricerca in Culture della Comunicazione, Dipartimento di Scienze della Comunicazione e dello Spettacolo.
title Entre thèâtre et salons. Les dispositifs scèniques à Milan au XVIII siècle
author
publisher Vita e Pensiero
format Article | Pdf
online since 12-2011
issn 03928667 (print) | 18277969 (digital)
Write a comment for this product
Download

Ebook format Pdf readable on these devices:

Notre intervention portera sur quelques points concernant une recherche beaucoup plus vaste, à propos de la culture de la mise en scène à Milan au cours du XVIIIe siècle: une période par rapport à laquelle on essaiera de mettre en évidence les discontinuités et les permanences de ce phénomène par rapport au siècle précédent. Depuis les résultats (partiels) de cette enquête, on peut déjà remarquer la complexité et la multiformité du théâtre milanais au XVIII  siècle: d’un côté on tient beaucoup en considération la tradition, de l’autre on s’oriente déjà vers les ferments des Lumières, entre l’influence du pouvoir des Habsbourg et la fascination-répulsion envers la culture française. Au XVIIIsiècle, l’absolutisme de la Lombardie dominée par les Habsbourg limite la possibilité d’action de l’aristocratie, qui restait liée aux offices de l’administration par des charges que seuls les Secrétaires plénipotentiaires et les Gouverneurs régionaux pouvaient distribuer. La possibilité d’intervention de la classe dirigeante était par conséquent limitée. Avec ces prémisses, nous traiterons des salons et du théâtre qui sont des lieux liés selon le principe des vases communicants et qui marquent la culture de la mise en scène du XVIIIsiècle en Italie. Même si le gouvernement espagnol, au cours du siècle précédent, avait mené à Milan une politique culturelle fermement anti-française, en contrecarrant la liberté des moeurs issues de France, Paris devint, au cours du XVIIIsiècle, le point de repère incontournable de la mode en Lombardie, notamment dans les domaines de l’art, de la vie en société, de l’aménagement des logements résidentiels. Les modèles de vie s’éloignaient de la tradition, du moins dans les consciences les plus réceptives, et le même changement concernait l’architecture; la diffusion d’un art de vivre voué au bonheur imposait, dans le domaine de l’urbanisme, la recherche des conforts et du luxe.  


Latest issue

Anno: 2018 - n. 1

Newsletter CS

* Required fields
Academia.edu